Transport Echantillon
biométhane I SOCLEMA

Parce que les solutions de traçage sont essentielles à l’efficacité de votre installation, SOCLEMA vous propose la gamme TRACEPACK d’O’BRIEN, une réponse efficace et économique pour satisfaire les besoins et les contraintes liés à l’échantillonnage du biométhane.
Dans les lignes d’échantillonnage du biométhane, les lignes de transfert doivent permettre de transporter l’échantillon de biogaz épuré jusqu’à l’analyseur sans modifier sa représentativité. Les contraintes sont les mêmes que pour le transfert de l’échantillon de gaz naturel vers l’analyseur.

En cas de risque de condensation ou d’adsorption (ce risque dépend de la composition du gaz et des températures que la ligne subira), la ligne de transfert doit être chauffée à une température supérieure d’au moins 10°C à la température de condensation. Pour les mesures concernant les teneurs en eau et les composés à l’état de trace, les lignes seront chauffées ou calorifugées selon les conditions ambiantes.

La ligne de transfert doit être aussi courte que possible et son diamètre le plus faible possible afin de réduire le temps de transit. En règle générale, la longueur de la ligne d’échantillonnage ne doit pas excéder quelques dizaines de mètres et son diamètre est compris entre 3 et 6 mm (1/8 à 1/4 de pouce).
De l’acier inoxydable 316L doit être utilisé pour la ligne de transfert du biométhane.

Des spécificités pour les lignes de transfert du biométhane

Lorsqu’il s’agit de l’analyse de la teneur en eau, cet acier inox 316L peut être électropoli. L’avantage principal est que les sites d’adsorption sont nettement moins nombreux que sur de l’inox 316 non traité. Ces phénomènes sont donc minimisés. De plus, l’électro-polissage réduit les frottements du gaz sur les parois, et ainsi diminue les pertes de charge dans la ligne.

Le débit gaz de la boucle rapide peut ainsi être diminué. Dans les applications où les phénomènes de sorption sont critiques, il convient donc d’utiliser le tube TrueTube EP (tube 316L étiré sans soudure, électropoli et nettoyé chimiquement) de TRACEPAK.
Lorsqu’il s’agit de l’analyse de composés soufrés comme l’H2S et le THT, un traitement complémentaire à l’électro-polissage est préconisé : le revêtement SilcoNertTM2000. Ce dernier inhibe les sites d’adsorption restant. Il faut alors utiliser le tube TrueTube EPS (tube 316L étiré sans soudure, électropoli, traité et revêtu SilcoNert™ 2000) de TRACEPAK adapté aux mesures critiques à bas ppm et ppb.

Toutefois, dans le cas d’une ligne d’échantillonnage avec boucle rapide (en continu), si les teneurs en composés soufrés sont amenées à peu varier (comme c’est le cas pour la teneur en THT), le traitement SilconertTM2000 n’est pas indispensable, mais l’électro-polissage reste nécessaire.

Avec TRACEPAK, SOCLEMA vous propose toutes ces alternatives : tube soudé ou étiré sans soudure en acier inoxydable 316L, tube 316L étiré sans soudure poli chimiquement (TrueTube CP), tube 316L étiré sans soudure, poli chimiquement et revêtu SilcoNert™ 2000 (TrueTube FS), tube 316L étiré sans soudure, électropoli et nettoyé chimiquement (TrueTube EP), tube 316L étiré sans soudure, électropoli traité et revêtu SilcoNert™ 2000 (TrueTube EPS). Ces tubes peuvent être calorifugés ou équipés d’un traçage électrique ou vapeur, afin d’assurer la mise hors gel ou le maintien des installations en température.
SOCLEMA vous accompagne pour vous à aider à déterminer quel tube est adapté à votre application.